La pauvre femme malade qui essayait d’arriver jusqu’à Jésus, à travers la foule dense, dans les rues de Capharnaüm, se disait en elle-même : « si je réussis à toucher les franges de son vêtement, je serai guérie » Elle y parvient enfin et arrache, par un contact qui fait tressaillir le Maître, la guérison désirée. Tout contact avec Dieu par la foi a la même efficacité.

Je veux voir Dieu p 62