Institut Notre-Dame de Vie

3 Branches, 1 Famille

Dans la grande famille du Carmel, l’institut Notre-Dame de Vie est un Institut Séculier.

Le 21 novembre 1973, la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique reconnaît NOTRE-DAME DE VIE comme un seul Institut constitué de prêtres, de laïcs hommes et femmes.

Ainsi, l’Institut est constitué de 3 branches autonomes :

  • branche féminine laïque
  • branche masculine laïque
  • branche sacerdotale

Chacune des branches a ses propres Constitutions et est gouvernée par un Responsable, un Assistant et un Conseil.

Un Conseil supérieur constitué des Responsables des 3 branches assurent l’unité et la fidélité à l’esprit de Notre-Dame de Vie.

 

Dans l’Eglise

Dans l’Eglise il y a plus de 200 Instituts Séculiers qui regroupent environ 25000 membres (statistique au 31 décembre 2010).

Une nouvelle vocation

Paul-VI

Paul VI

En proposant à leurs membres une pleine consécration à Dieu, tout en gardant leur vie ordinaire dans le monde, les Instituts séculiers offrent une façon nouvelle de suivre le Christ. Par la création de ce nouveau statut en 1947, l’Église a confirmé l’importance de cette vocation originale pour l’évangélisation de notre temps.

« Votre vie exprime ce besoin profond d’une synthèse, l’affirmation simultanée de deux caractéristiques :

  1. La pleine consécration de la vie selon les conseils évangéliques ;
  2. La pleine responsabilité d’une présence et d’une action transformante au-dedans du monde pour le modeler, le perfectionner et le sanctifier. »

(Paul VI, le 2 février 1972)

Une mission dans l’Eglise

 

« Par une vie parfaitement et entièrement consacrée à la sanctification du monde, les membres des Instituts séculiers participent à la tâche d’évangélisation de l’Eglise dans le monde et à partir du monde où leur présence agit à la manière d’un ferment. Leur témoignage de vie chrétienne vise à ordonner selon Dieu les réalités temporelles et à pénétrer le monde de la force de l’Évangile. » (Catéchisme de l’Église Catholique n° 929)

 

« Vous êtes dans l’histoire, signes d’une Église amie des hommes. »

(Jean-Paul II aux membres des Instituts séculiers, 2 mars 1997) 

 

Jean Paul II, Rome, Vatican.

Jean Paul II

 

 

Benoit-XVI

Benoit XVI

« Annoncez la beauté de Dieu et sa création. A l’exemple du Christ, soyez hommes et femmes de douceur et de miséricorde, capables de parcourir les chemins du monde en ne faisant que le bien. Mettez les Béatitudes au cœur de votre vie, en contredisant la logique humaine pour manifester votre confiance inconditionnelle en Dieu, qui veut que l’homme soit heureux. L’Eglise a besoin de vous pour accomplir pleinement sa mission. Soyez semence de sainteté jetée à pleines mains dans les sillons de l’histoire. (…) Écrivez par votre vie et votre témoignage des paraboles d’espérance, écrivez-les par des œuvres jaillies de la « créativité de la charité »… »

(Benoît XVI au congrès des Instituts Séculiers, 4 février 2007)

 

Un institut séculier est un institut de vie consacrée dont les membres vivent la vie de tout le monde. Ils ont un métier ou un ministère et s’efforcent de mener toutes leurs activités selon Dieu. Ils participent à l’évangélisation par leur présence en différents milieux et par leur témoignage de vie chrétienne. Les membres de ces instituts sont des laïcs et des prêtres séculiers. Leur engagement stable est une véritable consécration reconnue par l’Église. Ils vivent dans le célibat pour le Royaume des Cieux, en esprit de pauvreté évangélique et dans une totale adhésion à la volonté de Dieu manifestée par l’obéissance à une règle de vie et à leur responsable.

Benoît XVI écrivait le 18 juillet 2012 aux membres des Instituts séculiers :

 

 » Votre vocation est d’être dans le monde en en assumant tous les poids et les aspirations, avec un regard humain qui coïncide toujours davantage avec le regard divin, duquel jaillit un engagement original, particulier, fondé sur la conscience que Dieu écrit son histoire de salut sur la trame des vies de notre histoire »

Le pape François s’est adressé en mai 2014 aux instituts séculiers italiens, extraits:

Pape Francois et les instituts séculiersJe connais et apprécie votre vocation ! Elle est une des formes les plus récentes de vie consacrée reconnue et approuvée dans l’Église, et, peut-être à cause de cela, n’est pas encore pleinement comprise. Ne vous découragez pas : vous faites partie de l’Église pauvre et en mouvement dont je rêve ! (…)

Votre vocation est par nature « en sortie », non seulement parce qu’elle vous porte vers l’autre, mais aussi et surtout parce qu’elle vous demande d’habiter là où habite chaque homme. (…)

Vous êtes comme des antennes prêtes à recueillir les germes de nouveauté suscités par l’Esprit Saint, et vous pouvez aider la communauté ecclésiale à assumer ce regard de bonté et trouver les routes nouvelles et courageuses pour rejoindre tous. Pauvres parmi les pauvres, mais avec un cœur ardent. Ne jamais s’arrêter, toujours en chemin. Ensemble et envoyés, même quand vous êtes seuls, parce que la consécration fait de vous une étincelle vivante de l’Église. Toujours en chemin avec cette vertu qui est une vertu pèlerine : la joie !

Pour en savoir plus, lire le livre « les instituts séculiers : une vocation pour le nouveau millénaire » de Pierre Langeron (éditions du Cerf)