Ô Fils du Père éternel, Jésus-Christ, Notre Seigneur, Roi véritable de l‘univers ! Qu’as-tu tu possédé, ô mon Maître, sinon des peines, des douleurs, des ignominies ? On ne t’a laissé que le bois de la Croix pour y endurer les transes douloureuses de la mort

Ste Thérèse d’Avila, Fondations chapitre 10