Dans la Trinité sainte la génération du Verbe, splendeur du Père qui s’épand parfaitement en cette nappe lumineuse et limpide qu’est le Fils, la procession du Saint-Esprit, cette spiration commune du Père et du Fils en des torrents infinis d’amour qui constituent la troisième Personne, se réalisent au sein de la Trinité dans le silence et la paix de l’immutabilité divine en un éternel présent qui ne connaît pas la succession. Aucun mouvement, aucun changement, aucun souffle léger ne signale au monde et aux sens les plus affinés des créatures, ce rythme de la vie trinitaire dont la puissance et les effets sont infinis.

Je veux voir Dieu, p. 363-364